10 minutes d'un promeneur
Accueil du site > Collection > 2009 > Réveil sur l’eau

Réveil sur l’eau

L’expérience esthétique du voyage, l’art comme expérience le passionne, il interroge la notion de contemplation : « aller d’un lieu à un autre, que regardons-nous longuement ? ». Les cartes routières le font rêver, les itinéraires l’inspire. Chaque jour, l’artiste imagine des protocoles, puis enregistre une trace photographique, sonore, écrite... Il offre son regard du monde et peut-être il aide l’homme à devenir meilleur. Aujourd’hui, REZO imagine : « Réveil sur l’eau », un voyage en barque avec une chaise flottante au fil du Canal d’Ille-et-Rance et la Vilaine. Il part de Saint-Samson-sur-Rance dans les Côtes d’Armor pour rejoindre Rennes. Chaque matin, il décide de photographier sa chaise sur l’eau, il annote le lieu, le jour et une phrase poétique à son carnet... Réveil sur l’eau, Bretagne, 2009

Je suis heureux de vous présenter mon nouveau projet : « Réveil sur l’eau » : le dispositif met en scène un voyage en barque et une chaise flottante de St Samson-sur-Rance (22) à Rennes (35). Le départ est prévu le Samedi 3 octobre.

La barque

La barque se retrouve dans toutes les civilisations, elle est constante à travers les âges. La barque était souvent représentée comme véhicule de transport des défunts dans l’au-delà.
La barque est donc le symbole de la vie et de la mort, celui de la destinée, du chemin de vie.
L’eau est le mouvement nouveau qui nous invite au voyage jamais fait, le départ matériel qui nous enlève à la matière de la terre.
« Ô mort, vieux capitaine, il est temps ! Levons l’ancre. » Baudelaire.

La traversée est symbolique, c’est une renaissance en soi-même de sa vérité intérieure. Le voyage est un processus d’initiation, d’expérience individuelle. L’instant est humble, simple, il permet peut-être de révéler l’immortalité, la vérité intérieur, l’éveil, la contemplation. L’imaginaire joue un rôle important, il évoque la séparation avec le monde et les autres, sous couvert d’un salut esthétique en l’occurrence ici par le dispositif : « Réveil sur l’eau ».
Dans le besoin de déplacement, il y a deux mouvements : l’insatisfaction de l’ici et le désir d’avancer vers un lieu indéterminé et que l’on sait inaccessible. Ce désir absolu, de toujours aller plus loin que le précédent voyage est complètement illusoire, mais c’est le voyage qui importe plus que sa fin.

La barque est un objet simple, doux, dont la fonction est d’adhérer au monde flux et à sa découverte. Elle évoque le courbé, le droit, le temps, l’eau, le flux, la mort, l’amour, l’espérance et la poésie. La barque est le symbole du rêve idéalisé de la poésie, l’espérance d’un ailleurs meilleur. La barque porte le voyageur, elle symbolise l’esprit qui se plie à la matière, l’épouse pour aller malgré les contretemps avec espérance dans l’inconnu en quête de mystère.

Mythe du cycle du jour – Mythologie égyptienne.

Le mythe décrit le combat que même Rê chaque nuit contre « les forces du chaos » représenté par le serpent Apophis afin de permettre la réapparition du soleil chaque matin sur « le monde d’en haut ». Rê était considéré comme le dieu du soleil, lorsque le soleil disparaissait chaque soir, le dieu Rê changeait de moyen de transport pour adopter une barque sacrée et traverser le Nil souterrain. Il devait déjouer les pièges des forces du chaos qui tentaient de renverser à tous moments la barque du dieu soleil.
Ce périple quotidien avait pour but la renaissance du Dieu Rê chaque matin ramenant ainsi la lumière aux habitants du « monde d’en haut ». Cette renaissance de Rê, représentée par le lever du soleil, était considérée également comme la renaissance du monde et le signe que le dieu Rê avait triomphé des forces du chaos durant son périple.

Interview réalisé par Isabelle Voidey

info portfolio

plan de la barque, copyright Vincent RETE copyright REZO copyright REZO copyright REZO

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette